Vous souhaitez vous abonner à notre blog ?

3 conseils pour bien débuter dans l’éducation de votre chiot

3 conseils pour bien débuter dans l’éducation de votre chiot

Rédigé par Chloé Fesch, publié le 27 octobre 2022

Accueillir un chiot est un moment incroyable et cela signifie que vous allez pouvoir commencer à l’éduquer régulièrement pour l’aider à se développer et à s’habituer à de nouvelles expériences. Voici 3 conseils essentiels pour débuter. Ils vous permettront de mieux comprendre votre chiot et sa façon d’apprendre pour réussir vos sessions d’éducation. 

 

Conseil nº 1 : apprendre à votre chiot à se contrôler 

Lorsque votre chiot était encore avec sa mère et sa portée, il apprenait à gérer ses émotions et particulièrement son excitation. Il vous appartient désormais de l’aider à continuer et à gérer sa frustration. Voilà comment : 

  • Prenez la responsabilité de mener toutes les activités. Lorsque votre chiot demande de l’attention en dehors des temps de jeu, montrez-lui que vous ne pouvez pas toujours interagir avec lui immédiatement. Pour ce faire, ignorez-le simplement. Ne le regardez pas, ne lui parlez pas et ne le touchez pas. Tournez-lui simplement le dos et attendez qu’il passe à autre chose. Vous pourrez l’inviter à interagir plus tard, selon vos conditions. 
  • Si votre chiot vous mordille, arrêtez toute interaction et éloignez-vous pour lui montrer qu’il ne doit pas demander de l’attention de cette façon. Attendez qu’il se calme, puis recommencez la session de jeu ou de caresses. 
  • Lorsque vous jouez, faites attention au niveau d’excitation de votre ami à quatre pattes. S’il montre des signes de surexcitation, par exemple s’il aboie, saute ou mordille, arrêtez la session et ignorez-le jusqu’à ce qu’il soit calmé. Ne reprenez pas la session de jeu avant qu’il ne se soit calmé. 

Sachez que les dents définitives de votre chiot n’apparaîtront que vers l’âge de 6 mois. Il essaiera certainement de calmer la douleur en mordillant des objets, vous pouvez donc lui offrir des jouets conçus spécialement pour cela.  

Un petit conseil : les sessions de jeu doivent rester courtes et peuvent être répétées plusieurs fois par jour. Il vaut mieux jouer avec votre chiot 5 ou 10 minutes plusieurs fois dans la journée, plutôt que de faire une longue session. 

privilégiez les sessions courtes de jeu

Conseil nº 2 : réaliser les bonnes associations pour votre chiot 

Voilà qui est vraiment important. Il faut comprendre que les comportements problématiques chez les chiens adultes sont le plus souvent renforcés par l’adoption. En effet, nous renforçons les comportements de nos chiots, car ils ne nous paraissent pas gênants lorsque le chien est encore jeune. Toutefois, il se peut qu’au fil du temps, ils causent des problèmes, il vaut donc mieux apprendre à son chien à interagir calmement avec nous et avec ses congénères. Voici quelques exemples :  

 

Exemple 1 :  

Votre chien vous saute dessus. Chez un chiot de deux mois, ce comportement est attendrissant, cependant, en y répondant positivement, vous lui apprenez que sauter sur les personnes est un comportement approprié. Si vous encouragez ce comportement, votre chien risque de le répéter tout au long de sa vie et cela peut devenir frustrant pour vous ainsi que pour les personnes qu’il rencontre.  

Si votre chiot saute sur vous, ignorez-le jusqu’à ce qu’il repose ses quatre pattes sur le sol. Récompensez-le ensuite avec des caresses, une friandise ou un jeu. De même, lorsque des personnes souhaitent caresser votre chien, demandez-leur d’attendre qu’il se soit calmé avant de le faire. Tout au long de sa vie, vous devrez apprendre à votre chien à rester calme lorsqu’il rencontre des individus. 

Conseil de pro : caresser son chien n’est pas toujours recommandé ! Tous les chiens n’apprécient pas les caresses, elles peuvent être désagréables pour certains d’entre eux. D’autres peuvent apprécier vos caresses, mais ressentent du stress lorsque des inconnus ou des enfants font de même. L’endroit où vous caressez votre chien importe également, les caresses sur la tête peuvent être ressenties comme invasives et donc désagréables.  

Découvrez quelles caresses votre chien aime en observant ses réponses ! S’il se lèche la truffe, tourne la tête ou baille, c’est qu’il ne semble pas apprécier. Avant de le caresser, demandez-lui son avis. Pour ce faire, tendez la main vers lui, s’il s’approche, vous pouvez le caresser. En règle générale, il vaut mieux commencer par des caresses sur le flanc ou la poitrine.  

berger allemand en laisse pendant un cours d'éducation

Exemple 2 : 

Votre chiot est très excité lorsqu’il voit d’autres chiens. Ce comportement peut devenir particulièrement problématique à l’âge adulte. Apprenez-lui à se calmer lorsqu’il est tenu en laisse, montrez-lui qu’il n’obtient ce qu’il veut qu’à condition d’être calme, par exemple être détaché avec ses copains chiens.  

Comme dans l’exemple précédent, si votre chien apprend qu’il obtient ce qu’il veut en étant excité, il ne saura bientôt plus gérer sa frustration et restera excité lorsqu’il est tenu en laisse. Attendez qu’il se calme, puis récompensez-le et laissez-le jouer librement avec les autres chiens. 

 

Exemple 3 :  

Votre chiot tire sur la laisse. Un chiot de 2 mois ne pèse pas beaucoup, le laisser tirer sur la laisse ne vous gêne donc pas particulièrement. Toutefois, à mesure qu’il grandit, ce comportement sera de plus en plus difficile à gérer.  

Apprenez donc à votre chiot à marcher en laissant du mou sur la laisse, arrêtez-vous s’il tire dessus, attendez que la laisse se détende ou appelez-le pour qu’il revienne vers vous, puis continuez votre marche. 

entrainer son chien à marcher en laisse de manière positive

Conseil nº 3 : Sortir avec votre chiot autant que possible et rencontrer d’autres toutous ! 

Entre 8 et 12 semaines d’âge, il est essentiel de sortir autant que possible avec votre chiot, dans la limite du raisonnable. Cette période est particulièrement importante pour le développement de votre chiot, car il mémorise toutes les expériences qu’il vit, lesquelles lui serviront tout au long de sa vie. Voilà pourquoi il importe de l’emmener découvrir différents types d’environnements tout en s’assurant que ses expériences restent positives et appréciables. 

De plus, votre chiot doit pouvoir socialiser régulièrement avec d’autres chiots ou chiens adultes afin d’apprendre à maîtriser les interactions canines. Attention cependant à ce que ces rencontres restent positives et maîtrisées. Vous ne voudriez pas que votre toutou se fasse maltraiter ou qu’il apprenne les mauvaises choses.  

Il importe également d’organiser des rencontres avec des chiens équilibrés et bien éduqués. Demandez à votre vétérinaire, comportementaliste ou éducateur canin s’ils ont eu vent de rencontres de chiots ou de sessions d’éducation en groupe. Lorsque c’est possible, il vaut mieux laisser les chiens se rencontrer sans laisse pour ne pas brider la communication. Surveillez toujours les signes de stress qui pourraient apparaître chez votre animal et sortez-le de situations stressantes si nécessaire, puis réessayez un autre jour lorsqu’il sera à nouveau détendu. la rencontre avec d'autres chiens vous aide à éduquer votre chiot

Commenter

Vous souhaitez vous abonner à notre blog ?